Ma candidature au Conseil des Etats

Avec votre confiance et en priorité, je m’engagerai à tout entreprendre au Conseil des États, pour :

  • défendre notre pouvoir d’achat :
    moins de taxes, moins d'impôts

  • tirer profit des nouvelles technologies :
    gagner en efficience et créer des emplois

  • garantir le financement des retraites et de la santé :
    avec autant de responsabilité, que de solidarité

 

Plus concrètement

Réduire la charge fiscale de toutes les familles

Avec un salaire équivalent, une famille monoparentale avec deux enfants paie aujourd’hui nettement plus d’impôts qu’une famille dont les deux parents sont mariés. À l'inverse, le salaire du second conjoint dans un couple marié est pénalisé par rapport à un couple non marié; ce qui incite souvent à moins travailler. Une réforme est nécessaire pour mettre sur un pied d’égalité les hommes et les femmes dans toutes les familles, quels que soient le modèle familial et le revenu de leur conjoint.

Une mesure concrète ?

Introduire le système d’imposition individuelle pour que toutes les familles (mariées, monoparentales...) soient imposées sur la même base, quel que soit leur régime matrimonial. Ce système doit permettre de diminuer la charge fiscale pour les personnes qui travaillent tout en de permettre aux personnes qui le souhaitent de travailler davantage, ce qui réduira indirectement les problèmes de précarité liés au divorce.

 

Un travail pour chacun

Avec un taux de chômage de moins de 3%, la Suisse peut se targuer d’être championne en matière d’emploi. Ce résultat est d'une part lié à notre système de formation et d'autre part à notre compétitivité. Un renforcement de la formation professionnelle et une stabilisation de nos relations avec l’Union européenne sont nécessaires pour préserver nos emplois.

Des mesures concrètes ?

  • Promouvoir la filière de l’apprentissage et évaluer constamment les besoins futurs pour encourager les jeunes vers la voie offrant le plus de débouchés

  • Inciter fiscalement les entreprises à engager des apprentis et à co-financer la formation continue

  • Stabiliser nos relations avec l’UE pour renforcer notre compétitivité et créer des emplois en Suisses

 

Des loyers abordables

Depuis la révision de la loi sur l'aménagement du territoire, la construction de nouveaux logements est fortement ralentie; il faut compter entre 5 et 10 ans dès les premières études jusqu’à la construction. L'offre étant plus limitée, les prix ont tendance à augmenter fortement dans les villes. Ainsi, une marge de manœuvre est nécessaire au niveau local pour planifier les besoins et y répondre à temps, afin que les loyers restent abordables.

Des mesures concrètes ?

  • Redonner de la marge de manoeuvre aux communes pour pouvoir adapter à temps l'offre de logements et éviter une croissance des loyers. Par exemple, les communes doivent pouvoir décider d’un changement de zone, moyennant des mesures de compensation, sans aval d’un organe supérieur

  • La densification doit être encouragée pour préserver le sol, avec une attention particulière portée sur le paysage, car préserver le sol est une bonne chose mais cela ne doit pas se faire au détriment des paysages

 

Des retraites pour tous

Au moment de la mise en place du système de retraite en 1948, l’espérance de vie était de 67 ans. Aujourd’hui, elle est de 82 ans. Le déficit annuel du fonds AVS dépasse CHF 1,5 milliard de francs par année et augmente de manière exponentielle. Dès 2035 environ, le fonds ne pourra plus financer les retraites. Une réforme est urgente pour garantir le financement de l'AVS, aussi bien pour les retraités actuels que pour les futurs.

Des mesures concrètes ?

  • Flexibiliser l’âge de la retraite, en tenant compte de l’espérance de vie et de la pénibilité

  • Lisser des cotisations du 2ème pilier pour que les plus de 50 ans soient à nouveau attractifs sur le marché de l'emploi

  • Encourager et renforcer la prévoyance individuelle pour maintenir le niveau de vie

 

Une stabilisation des coûts de la santé

De 1996 à 2015, les primes  et le coût des prestations ont doublé. Une réforme est nécessaire pour stabiliser le coût des soins, qui constitue la cause de l'augmentation des primes.

Des mesures concrètes ?

  • Soutenir l'installation de cabinets dans les régions et remettre les médecins de famille au coeur de la politique de soins - pour un suivi régulier, une prévention ciblée et une intervention rapide

  • Renforcer la prévention de manière ciblée

  • Réduire la charge bureaucratique des médecins en misant sur la digitalisation

 

Une mobilité fluide, mutlimodale et innovante

Les embouteillages sur les autoroutes atteignent 25'000 heures par an, pour un coût estimé à environ CHF 1,5 mia. Les surcharges se mutliplient aussi dans les agglomérations, créant des nuisances pour les habitants, les entreprises et l’environnement. Tandis que les transports publics sont également surchargés aux heures de pointe.

Des mesures concrètes ?

  • Accélérer la réalisation des projets routiers et ferroviaires prévus dans le cadre des fonds FORTA (route) et FAIF (rail)

  • Développer les infrastructures de recharges pour la mobilité électrique, afin de réduire les émissions CO2 en lien avec la mobilité

  • Libéraliser la vente des billets des transports publics pour permettre aux offres de mobilité multimodales de se développer

  • Développer des transports en commun dans et vers les centres et créer des plateformes pour passer d’un mode de transport à l’autre facilement et rapidement

 

Réduire nos émissions CO2 grâce à des mesures supportables

La Suisse a signé les accords de Paris est s’est engagée à réduire ses émissions de CO2. Emissions qui représentent aujourd’hui 1/1'000 des émissions mondiales. Si les efforts sont à faire dans le monde entier, nous pouvons nous concentrer sur les domaines les plus touchés dans notre pays. C’est-à-dire : la mobilité (31%), les bâtiments (29%) et l’industrie (21%).

Des mesures concrètes ?

  • Améliorer la transparence et permettre à chacun de compenser ses émissions lors de trajet en avion

  • Développer les infrastructures de recharges pour la mobilité électrique et les autres énergies

  • Renforcer le système de compensation des émissions CO2 dues aux carburants, pour financer des mesures de réduction en Suisse et à l'étranger

  • Miser sur l’innovation pour réduire notre consommation (smartliving, smartfarming, ...)

  • Poursuivre l'assainissement des bâtiments

 

Un pays libre et sûr

La sécurité est l’une des garantes de la prospérité mais rien n’est acquit. Aujourd’hui, dans un monde globalisé et interconnecté, nous devons être attentifs en permanence aux changements touchant l'environnement sécuritaire. A l’heure où les pays européens développent leur défense en commun, il est  important que la Suisse affirme son indépendance et puisse démontrer ses capacités sécuritaires et éviter d’être prise pour le passager clandestin de la sécurité sur le continent.

Des mesures concrètes ?

  • Lutter activement contre le terrorisme en misant sur les relations extérieures (échange d’informations)
  • Investir pour une défense indépendante et efficace, tant sur terre, dans les airs, que sur internet

  • Participer activement aux activités sécuritaires internationales, en accord avec la neutralité

« Il vaut mieux être acteur que critique »

Winston Churchill

Mon engagement au Grand Conseil

Voici les objets principaux que j’ai déposés au Grand Conseil depuis mon élection en 2016 : Cliquez ici pour apercevoir tous les objets déposés.

Motion : Airbnb, l’opportunité de diversifier l’offre touristique 
Le but de la motion est de demander un système de contrôle adapté (type référencement cantonal) afin que tous les acteurs de la branche soit traités sur un pied d’égalité. Actuellement, 34% de l’offre hôtelière est proposée via Airbnb dans le canton de Fribourg. Toutefois, les hébergeurs s’inscrivant via des plateformes en ligne, type Airbnb, sont anonymes et aucun système de contrôle n’est adapté pour garantir le paiement de la taxe de séjour et le respect des différentes règles imposées à tout hébergeur. 

Motion : Fribourg, aussi by night 
De nombreux jeunes s’en vont vers Berne ou Lausanne pour passer leur soirée, ne trouvant pas l’offre suffisamment attractive dans le canton. Afin de donner aux établissements nocturnes les moyens de répondre à la demande et aux jeunes la possibilité de sortir dans notre canton, la présente motion demande une plus grande flexibilité au niveau des heures d’ouverture.

Postulat : HFR, la mission avant tout
 Avant que le Grand Conseil se prononce sur des éléments décisifs pour l’avenir de l’Hôpital cantonal, à savoir la gestion du personnel, la structure multi-sites, le type d’intervention médicale à y réaliser ou encore un nouveau projet de construction, il est nécessaire que le Conseil d’Etat définisse la mission de l’HFR, pour le Conseil d’administration puisse ensuite établir la stratégie.

Postulat : La santé économique du canton, la compétitivité en jeu
Le Canton de Fribourg se place à la 14ème place au niveau suisse en termes de compétivité et est en perte de vitesse. Ce postulat demandait une prise de position du canton, une clarification de de sa politique d’investissements et des pistes susceptibles de permettre l’amélioration la compétitivité cantonale.

Motion : Cours pour les migrants
Actuellement, certains cours sont proposés aux migrants, sans être obligatoires. Au vue des différences culturelles, nous avons demandé, au travers de ce mandat, que les cours enseignant les valeurs fondamentales de notre société soient désormais obligatoires.

Postulat : Élaboration d’une stratégie cantonale en matière de libre accès aux données publiques
Les données publiques sont présentées sur le site du Canton, sous un format inexploitable Le but est de les mettre à disposition pour que chacun puisse les utiliser, que ce soit les communes, les entreprises, les étudiants ou chaque citoyen intéressé.